Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 23:43

Le 12 décembre l’église Catholique Gallicane rend hommage à sa Béatitude Mgr Truchemotte dernier patriarche Très Chrétien de l’église de 1975 à 1986.

C’est le  25 mai 1986, 6 mois avant son départ pour la maison du père, que sa Béatitude Mgr Truchemotte en l’église américaine de Paris ordonna  au sous-diaconat l’abbé Daniel Etoré, notre évêque Primat d’aujourd’hui. Mgr Daniel garde un grand souvenir de ses rencontres avec notre ancien Patriarche.

Mgr-Truchemotte.-2.jpg

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 11:30

 ordination anthony

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 13:14

L'histoire de l'Avent commence dès la fin du IV° siècle. Il existe à Ravenne, ville byzantine en Italie, en Gaule et en Espagne une préparation ascétique aux fêtes de Noël. Il y a dans l’église Gallicane de l’époque  un jeûne de trois jours par semaine. Cet aspect ascétique est sans doute lié à la préparation du baptême administré à cette époque à l'Épiphanie. Mais au XIIIème siècle cela disparaît.

               

A Rome,  l'Avent apparaît, plus tard, dans la seconde moitié du VI° siècle. C'est un temps de préparation sans doute, mais il est sans considérations ascétiques. Il fut réduit à quatre semaines et devient l'attente joyeuse de l'avènement du Seigneur, sans l'observance d'un jeûne. La pratique romaine s'impose à l’église Gallicane au VIII° siècle.                                  

 couronne-1.jpg

La liturgie de l'Avent comporte deux parties. La première est constituée par les trois premiers dimanches. Elle est consacrée à l'annonce du second avènement du Christ à la fin des temps. La deuxième partie est constituée par la semaine avant Noël, du 17 au 23 décembre.  Elle est plus directement ordonnée à la préparation de Noël et à l'attente de Noël. Le quatrième dimanche de l'Avent est une présentation des évènements qui ont annoncé la naissance de Jésus.

chasuble-v.jpg

                                                      Ma chasuble pour l’Avent

   

Dans la liturgie de l'Avent, les ornements (chasuble, étole, voile du calice, pendentif du pupitre de la parole) sont de couleur violette, comme pour le carême. Le violet est symbole de conversion et de préparation à la rencontre du Christ. Mais pour le troisième dimanche de l'Avent, dit "dimanche de gaudete" (réjouis toi), la couleur est le rose a fin de signifier l'attente joyeuse du chrétien. C'est analogue au quatrième dimanche de carême "dimanche de laetare". -

Toute décoration florale pendant l'Avent est interdite comme en Carême (sauf les dimanches Gaudete et Lætare et la vigile de Noël)

Les dimanches de l'Avent, comme en carême, on ne dit pas le gloria, mais on dit l'alléluia et on allume une nouvelle bougie   On utilise la symbolique des bougies au long des quatre dimanches du temps qui préparent Noël. Tous les dimanche de l'Avent on allume une nouvelle bougie  

 

 

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans HISTOIRE
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 20:03

chasuble-rose.jpg

Photos d’une très belle chasuble Romaine en satin et broderies de fils de soie, gardé dans notre paroisse Gallicane de l’Aisne à Barisis aux bois.

 

Pour ma part, je n’utilise pas ce type de chasuble qui est trop Romaine pour moi, même si elles sont très belles, je préfère le style de forme Gothique, plus en rapport avec l’histoire de notre petite église.

 

En effet, dans l’antique liturgie Gallicane des premiers siècles, il ne reste plus que 4 missels dont le plus ancien est le missel gothique d’avant les reformes liturgiques de Pépin et de Charlemagne, qui en grande partie est Gallican même si une petite partie reste Romaine. Ce beau trésor était à Rome dans la bibliothèque de la Reine de Suède, et venait de la bibliothèque de l’abbaye de Fleuri.

 

chasuble-rose-2.jpg

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 16:19

Les enfarinés

 

enfarines.jpg

Le fameux village au fin fond de la commune limitrophe de l'Aveyron ou eu lieu les évènements des enfarinés  de 1801 a 1911 .Il ne reste malheureusement plus de traces de leur ancienne chapelle.

Le hameau de La Bécarie se présentait  comme  un grand plateau fertile soutenu d'un contrefort de rochers tumultueux qu'on eut pu croire prêts à plonger dans les eaux attirantes du Lot.

Un épisode important de la vie religieuse  débuta en 1801, à la signature du Concordat et qui perdurera jusqu'en 1929. En effet, Villecomtal fut " La Petite Rome " de " La Petite Eglise ". Ses adeptes étaient alors appelés " Les Enfarinés ".  En Aveyron, sous l’impulsion de Monseigneur Colbert de Seignelay, évêque de Rodez, la résistance à La Constitution Civile du Clergé fut active. La « Société Ecclésiastique » composée de prêtres réfractaires, dont à Villecomtal les abbés Delhom et Régis, fut une de ces cellules dirigées de Londres où l’évêque s’était réfugié.

En 1800, la nécessité de normaliser les relations diplomatiques avec le Vatican et de remettre de l’ordre dans l’Eglise de France se fit de plus en plus pressante et une négociation fut engagée entre Bonaparte, Premier Consul, et le cardinal Spina, envoyé spécial de Pie VII, pour aboutir en 1801 au Concordat promulgué à Paris en 1802.

Trente cinq évêques anticonstitutionnels, dont celui de Rodez, tous résidant hors de France, en refusèrent les dispositions et entrèrent en dissidence contre Pie VII qui leur demandait de démissionner. Ils se servirent de leurs réseaux pour lutter contre le Concordat et l’administration de leur diocèse par les nouveaux promus.

En Rouergue, de nombreux ecclésiastiques suivirent les consignes données par l’ex-évêque Colbert de Seignelay démis par le Vatican. A Villecomtal, les abbés Delhom et Régis se distinguèrent par leur zèle anticoncordataire au point qu’ils furent considérés comme les pontifes de « La Petite Eglise », autre nom donné à la dissidence du Rouergue.

Le rétablissement de la royauté en 1814/1815 et l’abolition du Concordat en 1905 ne changèrent pas l’attitude de « la Petite Eglise ».

Plus de 24 paroisses aveyronnaises et 3 dans le Cantal adhérèrent à ce mouvement.

 Leurs fidèles vinrent en grand nombre, jusqu’à un millier d’après les rapports de la police, assister aux messes célébrées à Villecomtal par l’abbé Delhom au lieu-dit « Le Taulan » et l’abbé Régis à « Los Topis ».

On les nommait « Les Enfarinés » car à l’instar des us de l’Ancien Régime, dont ils se réclamaient, sans pour autant qu’on puisse les considérer comme des royalistes avérés, les hommes dénouaient leurs cheveux qu’ils portaient longs et les poudraient avec de la farine (faute de poudre de riz) pour assister aux offices religieux.

Les femmes vêtues de noir, portaient un bonnet à mentonnière, un scapulaire autour du cou et un grand chapelet de buis autour de la taille.

Après le décès des  derniers prêtres de l’ancien régime, elles firent perdurer La Petite Eglise en organisant de pieuses réunions qui servaient de messe.

Le dernier fidèle en Rouergue est mort en 1929, dans un village voisin de Villecomtal en prononçant les dernières paroles « Soy Enfarinat »

enfarinés reliques

            Reliques que les enfarinés ont sauvé à la révolution de 1789 qu'ils avaient gardé dans leur chapelle.

 

Les cinq membres de la famille Malbert de la Bécarie ont été les derniers Enfarinés du Rouergue.

A partir de 1810, les enfarinés s’étiole, faute de prêtres. Les fidèles, observateurs stricts de la morale catholique, continuèrent leurs réunions du dimanche, leurs lectures pieuses, leurs longues prières. Ils se baptisaient eux-mêmes, n'entraient pas dans les églises et n'admettaient pas de prêtres au chevet de leurs malades. Les obsèques se déroulaient simplement au cimetière, présidées par le plus ancien des Enfarinés.

Cassaniouze eut le monopole de la persévérance, car la Petite Eglise y survécut jusqu'en 1911, année où Mgr Lecoeur, évêque de Sint-Flour, vint recevoir l'abjuration des derniers Enfarinés qui vivaient au hameau de la Bécarie. Signalons que la dernière survivante de ces convertis mourut en 1929, âgée de 88 ans.

Le curé de Cassaniouze en 1911 était l'abbé Gibial. Il publia en 1912 une histoire de la "Petite Eglise" remplie de détails pittoresques.

becarie1.jpg

                                                              Le Hameau de la Bécarie

Elle parle d'eux avec respect. Elle nous montre des photographies. Voici la cheminée dominée par un vieux crucifix. "C'est le Christ que priaient les derniers enfarinés. Il n'a pas bougé de là". A côté, la chapelle où ils faisaient leurs longues prières et où ils lisaient la Bible. Le dimanche, avec les domestiques, ils récitaient l'ordinaire de la messe, et le soir les vêpres. Durant tout le Carême, on ne mangeait ni viande, ni œufs. On ne se servait ni de beurre ni de crème. On faisait la soupe à l'huile et toute la famille jeûnait tous les jours jusqu'au Samedi Saint. Jamais on ne travaillait le dimanche, ni même aux fêtes supprimées par le Concordat.

Dans mon esprit, j'évoque la scène du 9 mai 1911, qui vit la rentrée dans l'Eglise de ces admirables réfractaires, dignes émules des religieuses et des messieurs de Port-Royal. Je crois voir la majestueuse figure de Mgr Lecoeur qui reçut l'abjuration des Malbert et qui leur donna le sacrement de Confirmation…

Peu à peu meurent ceux qui les connurent de près. Sœur Marie-Odile, religieuse de la Sainte-Famille à Aurillac, se souvient toujours de l'arrivée du bel évêque à la Bécarie et de la bénédiction qu'il lui donna avec son sourire inoubliable et sa bonté majestueuse. Quelques vieillards conservent le souvenir ému de Jeanne Malbert qui, chaque matin, venait, à jeun, à l'église de Cassaniouze, entendre la messe et communier. Sept kilomètres aller, Sept kilomètres retour, ne faisaient pas peur à cette convertie. Elle repose maintenant au cimetière du bourg avec les siens.

En Picardie le mouvement de la petite église portait le nom de l’église des puristes.

 

 

 

D'après le livre "Les Enfarinés" de Jean-Paul Desprat aux éditions du Rouergue.

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans HISTOIRE
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 12:06

maison-barisis-098.jpg

Cette très grande croix de bronze est le symbole de notre oratoire de Barisis aux bois, à la fois simple et belle comme notre Sainte église Gallicane, mais aussi solide et forte comme notre présence dans l'Aisne depuis si longtemps. 

 

L’année 2012 a vu notre mission se développer, avec de nouvelles ordinations dans notre église, ma nouvelle charge de formateur pour les clercs, l’acquisition de nos nouveaux locaux, les importants travaux, le développement du nombre de nos fidèles et amis. Mais nous avons dû aussi affronter bien des attaques de personnes peu recommandables, qu'ils veulent nous détruire (c’est leur mot). J’ai eu aussi la joie d’avoir dans cette épreuve, le soutien de notre église Sœur l’église Catholique Romaine par l’intermédiaire des prêtres de la région et des fidèles. Le soutien aussi des différentes branches sérieuses de l’église Gallicane, cela m’a aidé à tenir, je les remercie.

 

L’année 2013 qui arrive très vite va voir l’ouverture à Barisis aux bois de notre nouvelle chapelle, la première dans l’Aisne et la Picardie depuis des décennies, mon travail de formateur va aussi voir l’arrivé de  deux nouveaux séminaristes qui en ont fait la demande. L’ordination d’un nouveau Diacre si tout va bien. Un voyage est aussi prévu au printemps suite à l’invitation d’une autre église Gallicane, pour une rencontre et la célébration de la sainte Messe. Notre mission : faire connaître l’église Catholique Gallicane dans ce qu’elle a de plus beau et de plus pur, sans jamais critiquer nos églises sœurs, car qui sommes nous pour juger, notre seul message est celui de notre Seigneur Jésus Christ, un message d’amour, certains l’ont oublié.

 

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 10:58

EGLISE CATHOLIQUE

 

APOSTOLIQUE ET GALLICANE

 

Centre de Formation Pastorale et Liturgique

 

 

Le nouveau livret de formation vient de paraître :

                      France,

                      Fille aînée de l’Église

 

"Préoccupez-vous d’abord du Royaume de Dieu et de la vie juste qu’il demande, et Dieu vous accordera aussi tout le reste." (Matthieu 6.33)

vocation

 

L'appel de Dieu n'est pas un appel à le servir de telle ou telle manière particulière, mais par mon contact avec Dieu, je me rends compte de ce que je voudrais faire pour Lui.

Le service de Dieu n'est pas autre chose que l'amour et l'adoration assez abondants pour déborder et se répandre au dehors.

 

Si vous ressentez cet appel, et que vous désirez aller plus loin au sein de la Sainte Eglise Gallicane, vous pouvez contacter le père Olivier, en charge de la formation des clercs de l’église.

Si votre but est autre que de servir et d’aimer votre prochain, si vous pensez trouver un moyen de gagner de l’argent, de vous mettre en avant, ou de régler vos comptes avec l’église Romaine qui ne vous a pas gardé dans ses séminaires,  vous frappez à la mauvaise porte. Chaque demande sera étudié par l’ensemble du clergé et la décision finale, de commencer la formation, sera prise par Monseigneur l’évêque.

 

Pour plus de renseignement prendre contact. L’église Gallicane est une église Catholique mais avec la liberté des enfants de Dieu.

 

Sans le prêtre, la mort et la passion de Notre Seigneur ne serviraient de rien … Après Dieu, le prêtre c’est tout ! (Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars).

 

Père Olivier chargé de la formation de notre église pour la France.

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:31

Les travaux de l’église Gallicane de l’Aisne avancent à grands pas.

 

oratoire-013.jpg

                                                              (Croix de  notre Oratoire)

 

Les travaux de nos nouveaux locaux ont débuté début août par nos soins, beaucoup a été fait, mais il reste à faire.

 

Tavaux terminés :

 

Bureau du père Olivier : réfection des murs, de la fenêtre, électricité remis à neuf, peintures et réfection du plafond.

Coin cuisine pour les agapes ou les réunions : plafond, électricité, menuiserie, peintures, chauffage.

Sanitaire pour les fidèles : réfection complète.

Les travaux de la salle paroissiale sont terminés.

 

Travaux à finir :

La sacristie et le couloir : reste à finir le plafond.

 

Travaux à venir :

Les travaux de la chapelle commencent au printemps pour des raisons indépendantes de notre volonté : A terme la chapelle très lumineuse qui porte le nom de Notre Dame de Liesse pourra accueillir tous les gallicans du département et des département voisins.

Reste à réaliser la sécurisation de la source qui coule sous la chapelle.

 

Tout cela ne serait pas possible sans l’aide de notre Seigneur et de notre Dame de Liesse qui protégent notre mission depuis plusieurs années déjà. (Je tiens à préciser que tous les travaux ont été réalisé sans aucun financement des fidèles seul le travail salarié du clergé finance ces travaux)

 

Père Olivier Recteur des Gallicans de l’Aisne

 

maison-barisis-090.jpg

                                                                     (le bureau)

 

maison-barisis-092.jpg

                                                                     ( salle paroissiale)

oratoire-025.jpg

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 18:42

daniel ordi 2.2Il y a un an le révérend Père Daniel devenait Monseigneur Daniel Etoré, évêque de l'église Gallicane, bon anniversaire Monseigneur.

 

C’est en 2011, après une élection de tout le clergé de l’église et des fidèles comme il est de tradition dans notre église, le révérend père Daniel fut élu le 16 juillet 2011 évêque de l’église Catholique Gallicane.

C’est Sa Grandeur Monseigneur  Pierre  Henri  Dubois Archevêque Primat de l’église Catholique Apostolique Gallicane Traditionnelle de Belgique qui  consacra à l’épiscopat le Révérend Père Daniel Etoré. Cette consécration eu lieu le 26 octobre 2011 en la chapelle sainte Thérèse de Middelkerke. Mgr Pascal Lardinois, évêque gallican de Belgique Francophone étant le co-consécrateur.

Aujourd’hui encore malgré la fatigue et la maladie Mgr Daniel fait se qu’il peut à la tête de  notre belle Eglise Catholique Gallicane d’autres membres du clergé nous ont rejoint, et continuent avec lui cette mission. Merci Monseigneur vous êtes un exemple pour nous tous, votre dignité et votre honnêteté devraient en inspirer certains que l’orgueil et la suffisance  animent.

 daniel-ordi-0.JPG

 

daniel ordi 3.3

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 21:32

 

O mon Ange, mon cher précepteur et mon guide très fidèle,

animez moi de l’amour que vous portez à l’aimable Jésus,

le plus aimé de Dieu, des Anges et des hommes

et priez que par les mérites du sacré Nom de Jésus,

mon cœur soit tout transformé en lui, pour l’aimer par-dessus toutes choses.

Demandez que mon cœur soit orné des dispositions intérieures de son amour,

de son humilité, de sa douceur, de sa patience, de sa soumission

et des autres vertus par lesquelles il a opéré le Mystère de notre rédemption ;

récitez avec moi l’office, les litanies et les oraisons de son saint Nom,

pour lui rendre d’éternelles louanges.

Obtenez les mêmes grâces à mes parents et à ceux à qui j’ai le plus d’obligation :

impétrez la lumière aux pécheurs et à tous les infidèles,

afin qu’ils se convertissent et se rendrent dignes de la participation du sacré nom de Jésus

et offrez lui ses mérites pour la délivrance des âmes du purgatoires,

en particulier …… et obtenir telle chose. ….

 

Prière Gallicane du XVII éme siècle

 

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Prières
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de missionnotredamedeliesse.over-blog.com
  • Le blog de missionnotredamedeliesse.over-blog.com
  • : La mission notre Dame de Liesse est sous la juridiction de l'Eglise Catholique Apostolique et Gallicane et elle est membre de la communion Gallicane, Blog certifié par l'Eglise
  • Contact

Recherche

Catégories