Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 21:03

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11,14-28.


En ce temps-là, Jésus chassait un démon, et ce démon était muet.Et lorsqu'il eut chassé le démon, le muet parla, et la foule fut dans l'admiration.
Mais quelques-uns d'entre eux dirent : « C'est par Béelzéboul, le chef des démons, qu'il chasse les démons. »
D'autres, pour le mettre à l'épreuve, lui demandaient un signe (venant) du ciel.
Connaissant leurs réflexions, il leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même va à la ruine et les maisons tombent l'une sur l'autre.
Et si Satan aussi est divisé contre lui-même, comment son royaume pourra-t-il subsister ? Puisque vous dites que c'est par Béelzéboul que je chasse les démons.
Mais si, moi, je chasse les démons par Béelzéboul, par qui vos fils les chassent-ils ?C'est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
Mais si c'est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc arrivé à vous.
Lorsque l'homme fort et bien armé garde son palais, ce qu'il possède est en sûreté.
Mais qu'il en survienne un plus fort qui le vainque, il lui enlève toutes les armes dans lesquelles il mettait sa confiance, et il distribue ses dépouilles.
Qui n'est pas avec moi est contre moi, et qui n'amasse pas avec moi disperse.
Lorsque l'esprit impur est sorti d'un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos. N'en trouvant point, il dit : « Je retournerai dans ma maison, d'où je suis sorti. »
et revenu, il la trouve nettoyée et ornée.
Alors il s'en va prendre sept autres esprits plus mauvais que lui et, étant entrés, ils y fixent leur demeure, et le dernier état de cet homme devient pire que le premier. »
Or, comme il parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui vous a porté, et les mamelles que vous avez sucées !
Mais il lui dit : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! »

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 12:30

 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 4,1-11.


En ce temps-là , Jésus fut conduit par l'Esprit dans le désert pour y être tenté par le diable.
Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim.
Et le tentateur, s'approchant, lui dit : « Si vous êtes fils de Dieu, dites que ces pierres deviennent des pains. »
Il lui répondit : « Il est écrit : L'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »
Alors le diable l'emmena dans la ville sainte, et, l'ayant posé sur le pinacle du temple,
il lui dit : « Si vous êtes fils de Dieu, jetez-vous en bas; car il est écrit : Il donnera pour vous des ordres à ses anges, et ils vous prendront sur leurs mains, de peur que votre pied ne heurte contre une pierre. »
Jésus lui dit : « Il est écrit aussi : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. »
Le diable, de nouveau, l'emmena sur une montagne très élevée, et lui montrant tous les royaumes du monde, avec leur gloire,
il lui dit : « Je vous donnerai tout cela, si, tombant à mes pieds, vous vous prosternez devant moi.
Alors Jésus lui dit : « Retire-toi, Satan; car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne serviras que lui seul. »
Alors le diable le laissa, et voilà que des anges s'approchèrent pour le servir.

 

Explication de l'Evangile :

 

40 jours et 40 nuits dans le desert. 1250 ans plus tôt, le peuple libérée d'Egypte, sous la conduite de Moïse, sejourna lui aussi au desert, pendant 40 ans.

Le peuple y vécut épreuves et tentation. Tenaillé par la faim, il se révolte contre Dieu. Assoiffé, il doute de la fidélité de Yahvé. Pendant que Moîse parle avec Dieu sur le Sinaï, il adore un veau d'or.

Jésus revit les tentations de son peuple. Il répond au tentateur avec les paroles de l'Ecriture : les paroles mêmes que Dieu a laissées au peuple dans l'épreuve du désert.

Le combat de Jésus contre les forces du mal sera rude. Jésus en sortira victorieux. Le récit évangélique témoigne de cette victoire : les malades sont guéris, les pécheurs sont pardonnés, les exclus sont reconnus, les riches sont provoqués au partage, la mort sera vaincue.

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 08:54

 

 

Très belle statue du Saint Enfant Jésus de Prague

Offerte dimanche 15 janvier après la messe par Mgr Daniel Etoré pour la mission notre Dame de Liesse dans l’Aisne.

Statue qu’il a béni pour nous.

Merci Monseigneur.


 

"Plus vous m'honorez, plus Je vous exaucerai."

 

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 15:16

 

Église Catholique Apostolique et Gallicane

 

Mission Gallicane Notre  Dame de Liesse

 

 

Monsieur l’abbé Olivier et le clergé de l’église Catholique Apostolique et Gallicane souhaitent à tous les fidèles et amis de la mission Gallicane de l’Aisne, une année 2012 riche en grâce et en bénédictions divines.

 

Bonne et Sainte année dans la foi.

Priéres d'enfants

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 11:35

 

La couronne de l'Avent est faite de branchages de pin, arbre toujours vert, pour signifier la vie. Elle est nouée par un ruban rouge et ornée de pommes de pins. Les couronnes sont un ancien symbole aux significations multiples. Les couronnes rondes évoquent  le soleil et annoncent son retour. La couronne est un cercle qui rappelle que le temps des fêtes nous revient à chaque année. Il symbolise aussi que Jésus va revenir, que le temps de l'Avent n'est donc pas seulement l'attente avant Noël, mais aussi bien l'attente du Retour du Christ. 

La couronne de l'Avent peut être placée sur une table avec quatre bougies ou sur la porte d'entrée de la maison en signe de bienvenue ou bien à la fenêtre.

Sur la couronne de l'Avent, on place quatre bougies. Chaque dimanche du temps de l'Avent on en allume une de plus. Plus la fête approche, plus il y a de lumière. Les quatre bougies allumées sont le symbole de la lumière de Noël qui approche et qui apporte l'espoir et la paix.  

L'origine des bougies de l'Avent, c'est l'initiative d'un pasteur allemand qui décida d'allumer chaque jour une bougie rouge disposée sur une roue, pour marquer les 24 jours qui précédent Noël.  Chaque matin, un petit cierge de plus était allumé et, à chaque dimanche du temps de l'Avent un grand cierge blanc. La coutume du temps de l'Avent n’a retenu que les grands.

Ces bougies symbolisent les grandes étapes du salut avant la venue du messie.

  • La première est le symbole du pardon accordé à Adam et Ève
  • La deuxième est le symbole de la foi d'Abraham et des patriarches qui croient au don de la terre promise.
  • La troisième est le symbole de la joie de David dont la lignée ne s'arrêtera pas. Elle témoigne de l'alliance avec Dieu
  • La quatrième est le symbole de l'enseignement des prophètes qui annoncent un règne de justice et de paix 

Actuellement pour la messe dans les églises catholiques Gallicanes on bénit la couronne de l’Avent, on allume progressivement les quatre bougies dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Allumer au deuxième dimanche le cierge qui fait face au premier est considéré comme une erreur. La couronne de l'Avent est ornée de 3 bougies violettes et une bougie rose. La bougie rose est allumée le 3e dimanche et elle évoque la joie car l'attente s'achève  Dans les Églises orthodoxes se trouvent parfois des couronnes avec six cierges, à cause d'une durée plus longue du temps de l’Avent (6 semaines).

 

                           

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 10:07

Mission Notre Dame de Liesse

 

 

En cette année du centenaire de la consécration épiscopale

de SB le patriarche Mgr Marie François Giraud,

Notre mission est heureuse de vous annoncer la consécration épiscopale de

 

Monseigneur Daniel ETORÉ

 

mercredi 26 octobre 2011,

par sa Grandeur Monseigneur Pierre Henri DUBOIS,

Archevêque Primat de l’église Catholique Apostolique Gallicane Traditionnelle de Belgique

 assisté par Monseigneur Pascal Lardinois évêque Catholique Gallican siège de Ciney en Belgique.

 

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui par l’intermédiaire de notre mission ou de notre page Internet ont transmis un message d’amitié et de félicitation à Monseigneur Daniel  Etoré.

 

Que Dieu bénisse et guide notre futur évêque dans sa mission, que Sainte Thérèse continue de veiller sur lui.

 

 

Fait le 27 octobre 2011

Abbé Olivier recteur des Catholiques Gallicans de l’Aisne

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 09:16

 

Mission Notre Dame de Liesse

 

 

En cette année du centenaire de la consécration épiscopale

de SB le patriarche Mgr Marie François Giraud,

notre mission est heureuse de vous annoncer la consécration épiscopale

du très Révérend Père Daniel ETORÉ

mercredi 26 octobre 2011,

par sa Grandeur Monseigneur Pierre Henri DUBOIS,

Archevêque Primat de l’église Catholique Apostolique Gallicane Traditionnelle de Belgique.

 

Que Dieu bénisse et guide le futur évêque dans sa mission.

 

 

Fait le 6 octobre 2011

Abbé Olivier recteur des Catholiques Gallicans de l’Aisne

 

   Le futur évêque

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 10:12

 

 

 

Hommage au très révérend Père Daniel Etore

 

Ce prêtre Catholique Gallican qui depuis de nombreuses années est au service du Seigneur et qui a beaucoup participé au développement de différentes juridictions, dont la paroisse Sainte Rita de Paris,  pendant 27 ans. Après un très bref passage à Reims, qui nous a permis de nous rencontrer ainsi que le Père Raphaël, signe de la volonté de notre Seigneur, qui nous prédestinait  à une autre route bien plus en conformité avec la tradition Gallicane de liberté, d’amour de son prochain et d’ouverture sur le monde que celle proposée par l’évêque de Reims.

 

Figure incontournable du Bourget très populaire portant l’habit ou la soutane,  il aime sa ville qui le lui rend bien. Cet homme de grande bonté et de bonne volonté, a su donner de lui-même l’image d’un ecclésiastique ouvert et sympathique, son grand cœur le porte à s’occuper de son prochain et de toutes les créatures de Dieu.

 

Père Daniel admire avec passion Sainte Thérèse de Lisieux, il lui rend un  culte assidu, très déférent, et à même donnait son nom au prieuré qu’il occupe au Bourget et dont il est le recteur. Le révérend père Daniel anime aussi en alternance avec Anthony le chapelet le soir sur Internet, un rendez vous incontournable pour beaucoup de fidèles de toute la France.

Son expérience et pour nous tous Catholiques Gallicans une aide précieuse dans notre parcours religieux.

Depuis presque un mois le révérend père Daniel se bat pour aider un sans logis, il l’a recueilli  chez lui, l’a nourri et même donné sa chambre, lui prenant le canapé, malgré ses problèmes de dos. Il se bat avec la mairie afin de trouver un logement pour cette personne, il est un exemple pour tous.

Même si il n’aime pas que l’on dise cela pour nous Gallican  le révérend père Daniel est un saint homme.

La mission Gallicane notre Dame de Liesse est heureuse de l’avoir comme guide et remercions notre Seigneur et notre Dame de Liesse de l’avoir mis sur notre route.

 

 

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 06:54

Abbé Olivier de Coucy

Mission Notre Dame de Liesse

Eglise Gallicane

le 13 juillet 2011

 

                                                            

                                                                 Communiqué :

 

Nous vous informons que la mission Notre Dame de Liesse n'est plus sous la juridiction de l'église Catholique Gallicane tradition de Reims depuis le 12 juillet 2011 au soir.

 

Son Primat Monseigneur Jean Louis Poncelet sans aucunes explications et aucunes fautes de ma part, a décidé sans préavis et sans élégance par un message sur ma page Facebook de me renvoyer de l'église.

 

Je reste bien entendu clerc de l'église Gallicane, et aux services de toutes personnes qui en ressentiraient le besoin comme je le fais depuis plusieurs mois déjà.

 

Merci à toutes les personnes qui depuis ce matin m'ont envoyé leurs messages de soutiens, qu'ils soient de l'église Gallicane ou de notre église soeur l'église Catholique Romaine.

 

Nous vous informons que la Mission Notre Dame de Liesse est désormé sous la juridiction de l'église Catholique Apostolique et Gallicane.

 

 Abbé Olivier

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 17:10

1

(Photos : Crosse, buste, et mitres de Monseigneur Grégoire)

L’abbé Grégoire contribue à la fondation du Conservatoire des arts et métiers le 29 septembre 1794, du Bureau des longitudes le 25 juin 1795 et de l’Institut de France le 25 octobre 1795. Il devient sénateur en 1801.

Il tente de s'opposer à la signature du  Concordat de Napoléon avec le Pape. Pourtant ce dernier lui accorde le titre de comte d’Empire et le nomme au grade de commandeur dans la Légion d’honneur mais il y renonce publiquement en 1828. L’abbé est obligé de démissionner de son évêché mais jusqu’à sa mort fera toujours suivre son nom de la mention « évêque constitutionnel de Blois ».

Il se réfugie dans l’opposition à l’Institut de France. Henri Grégoire milite pour la liberté des hommes de couleur et c’est au Congrès de Vienne en 1815 qu’aura lieu son fameux appel anti-esclavagiste. Henri Grégoire est exclu de l’Institut de France en 1816 lors de la Restauration monarchique. Elu député de l’Isère en 1819 il ne peut siéger en raison de l’opposition des Catholiques Romains. Il vit dès lors dans la retraite mais, toute pension lui ayant été supprimée, il est contraint de vendre sa bibliothèque.

Aux derniers jours de sa vie, l’abbé Grégoire demande l’assistance d’un prêtre. L’archevêque de Paris accepte à condition que Monseigneur Grégoire renonce au serment qu’il avait prêté à la constitution civile du clergé. C’était trop demander à ce républicain convaincu. Les autorités religieuses Romaines lui refusèrent alors les secours de la religion et interdirent l’église à sa dépouille. Malgré les ordres donnés par sa hiérarchie, l’abbé Guillon lui donna les derniers sacrements. Agé de 80 ans, l'abbé Grégoire meurt à Paris le 28 Mai 1831. C’est plusieurs milliers de personnes rassemblées autour de La Fayette qui conduisent la dépouille de l’abbé Grégoire l'évêque humaniste et Gallican au cimetière  Montparnasse.

Le transfert des cendres de l’abbé Grégoire au Panthéon a eu lieu le 12 décembre 1989, au motif qu'il fut un révolutionnaire par la pensée, par les mots, par les actes jamais par le sang (discours de Jack Lang en décembre 1989). L'affaire du régicide était particulièrement visée : on assurait faussement qu'il n'avait pas voulu la mort du roi, voire qu'il reprocha à la Convention de l'avoir voté.

Une fois de plus l’Église Romaine a refusé de s’associer à l’hommage rendu par la République. La hiérarchie catholique Romaine, en la personne du cardinal Lustiger, refuse de s'associer à cet hommage ; la raison invoquée ici fut son refus intransigeant d'abjurer son serment de prêtre jureur et Gallican.

Repost 0
Published by missionnotredamedeliesse.over-blog.com - dans Eglise Gallicane
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de missionnotredamedeliesse.over-blog.com
  • Le blog de missionnotredamedeliesse.over-blog.com
  • : La mission notre Dame de Liesse est sous la juridiction de l'Eglise Catholique Apostolique et Gallicane et elle est membre de la communion Gallicane, Blog certifié par l'Eglise
  • Contact

Recherche

Catégories